De l’importance du meneur

Je vais parler, de ce que beaucoup vont juger comme évidence, de l’importance du meneur de jeu autour d’une table de jeu de rôle. Souvent les joueurs ont tendance à oublier que c’est lui l’élément décideur et pas eux. Alors certes, il n’y aurai pas de table sans joueurs me direz-vous, et vous auriez raison. Cependant c’est au MJ d’organiser la table – et ce n’est pas une mince affaire –, de lire les livres de bases et les suppléments, de préparer la séance, de réunir ses joueurs… D’ailleurs, le coup d’achat des jeux, loin d’être anodin et en perpétuelle augmentation, est systématiquement supporté par le MJ seul. Un aspect souvent ignorer par les joueurs qui, chouchoutés dans leur bulle, n’y pensent pas. Un point qu’il serai (peut-être) bon d’amélioré ?

Bref, tout ça pour soulever le rôle central du MJ. Mais ce qui est pour moi le nerf de la guerre, en fait, tourne autour de sa motivation à faire jouer. Je n’ai pas de chiffres officiels, mais en ce qui me concerne et dans mon entourage, vous avez au final beaucoup plus de chances que votre MJ stoppe une table par manque de motivation que de perdre votre personnage. J’ai arrêté de nombreuses tables pour cette raison et aussi parce que les joueurs que j’avais choisi se sont soit engueulés, soit révélés nuls. Mea culpa, je n’aurai pas dû les choisir.

En conclusion, vous les joueurs qui pensez avoir le pouvoir autour de la table de jeu, gardez bien à l’esprit que tout repose sur les épaules de votre gentil MJ. Soyez sympa avec lui, simplement un petit merci en fin de séance, pour lui faire comprendre qu’on apprécie, pas uniquement la partie, mais aussi son investissement. Ce n’est pas grand chose et pourtant, en ce qui me concerne, ça fait beaucoup. Car le jour où il perdra la flamme, votre personnage préféré partira à la retraite pour de longues années.       

Illustration : How to Game Master (Narrate) an RPG, Video 1 [lien]

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *